Facesitting

Facesitting

Vous avez envie de laisser votre partenaire vous dominer et vous humilier un peu tout en vivant un moment de plaisir érotique certain ? Vous êtes peut-être déjà un adepte du facesitting et on le comprend fort bien. Si ce n’est pas encore le cas, vous devriez vous intéresser à cette pratique de la grande famille du BDSM et l’adopterez à n’en pas douter. Vous découvrirez que le cette pratique comprend de nombreuses variantes et que vous devrez les tester avant de savoir laquelle est faite pour vous.

Le

facesitting

: de la domination soft au plus hard

Le facesitting , comme son nom l’indique, consiste à voir sa partenaire s’asseoir sur notre visage. Cela permet, par exemple, à celle-ci de nous dominer tout en exigeant un cunnilingus qu’on ne manquera pas de lui faire. Notre amante peut également placer de préférence son anus sur notre bouche. C’est alors une feuille de rose qu’elle réclame. Là encore, il faudra s’exécuter car c’est elle qui mène ce jeu de domination. Si elle a décidé de se montrer un peu sadique et de ne pas se contenter de ce que notre langue et nos doigts peuvent lui apporter, elle va s’appuyer de façon plus décidée et jouer avec notre respiration. On a alors intérêt à être bien gentil avec cette compagne un peu sadique !

Un

facesitting

pour des pratiques extrêmes et excitantes

Des pratiques plus extrêmes que celles indiquées jusqu’ici peuvent être liées au facesitting . A vous de savoir ce qui vous intéresse et en discuter avec votre occasionnelle. Elle vous aura évidemment indiqué, ou vous l’aurez lu sur sa fiche, qu’elle accepte volontiers cette pratique. Et si vous désirez mêler caviar et douche dorée (urolagnie) à ces jeux, vérifiez que cela figure également à son catalogue, de même que toute fantaisie que vous souhaiteriez lier au facesitting .