69

69

Une position sexuelle, un chiffre, et voici que l’on ne peut plus utiliser le 69 sans susciter de la gêne ou des rires, selon les interlocuteurs. C’est qu’il ne s’agit pas d’une position comme les autres, bien au contraire. Elle est particulière, a ses adeptes comme les personnes qui préfèrent ne pas la faire. Si vous adorez le 69 , il est important de savoir si la personne que vous convoitez l’apprécie également, sinon vous devrez faire un travail de persuasion ou simplement passer à autre chose, soit en choisissant une autre partenaire, soit en renonçant au plaisir que cette pratique vous apporte.

Le

69

, une position pas comme les autres

Quelle est la particularité du 69 , très concrètement ? C’est la seule position durant laquelle les deux amants pratiquent le sexe oral ; fellation et cunnilingus sont ainsi mêlés. Ce n’est donc pas une position pouvant être exécutée avec un ou une partenaire à qui on ne fait pas confiance. Il faut être, au contraire, complètement décontracté et s’abandonner à l’autre pour s’occuper de son sexe tout en lui confiant le nôtre. L’intimité est totalement mise de côté, les deux amants forment un tout, équilibré.

La nymphe idéale pour pratiquer le

69

Les occasionnelles ne sont peut-être pas toutes disposées à faire cette position. Faire une fellation est une chose, mais laisser son amant accéder à son clitoris avec sa langue en même temps en est une autre. Il se trouve également des jeunes femmes qui n’arrivent pas à pratiquer une fellation avec application tout en recevant un cunnilingus. Sans être hostiles au sexe oral, celles-ci n’arrivent pas à faire un 69 correctement. Pour toutes ces raisons, vérifiez si l’occasionnelle qui vous intéresse déclare pratiquer cette position et, si ce n’est pas le cas, posez-lui clairement la question, de façon à ce que vous puissiez être sûr de pouvoir obtenir ce que vous désirez.